Infos

Le Comité national routier vient de publier son rapport :

Perspectives économiques et coût du TRM

L'année 2017 a démarré sur des bases favorables, l'ensemble des économies mondiales connaissent une phase d'accélération, confirmée dès le 1er trimestre.

Le TRM sous pavillon français bénéficie de ce contexte économique favorable. Le compte d'autrui se démarque du compte propre et enregistre une croissance continue de son activité depuis septembre 2016, atteignant +4,2% au 1er trimestre 2017. Pour l'instant cette croissance se poursuit dans un contexte de coûts maitrisé et ne produit pas d'inflation.

Pour en savoir plus, lire le rapport du CNR

La Commission Européenne a récemment présenté son "Paquet Mobilité".

D'un côté l'Alliance du routier constituée de 9 Pays occidentaux (France - Autriche - Belgique - Danemark - Allemagne - Italie - Luxembourg - Suède et Norvège).

De l'autre, les Pays de l'Est et du Nord (Croatie - Estonie - Hongrie - Lettonie - Lituanie - Pologne - République Tchèque - Roumanie - Slovaquie).

Le projet "Paquet Mobilité" cherche à répondre aux attentes des deux blocs en traitant de :

  • l'encadrement de l'utilisation des véhicules utilitaires légers ;
  • l’application effective de la directive détachement au secteur des transports ;
  • l'interdiction explicite de la prise des repos hebdomadaires normaux en cabine ;
  • la lutte contre les sociétés boîtes aux lettres ;
  • la dématérialisation des documents et des procédures ;
  • l'instauration d'un principe pollueur-payeur pour la tarification des infrastructures.

La France par la voix de la Ministre Élisabeth BORNE a déjà fait part de son souhait de faire évoluer le projet et ses mesures dans un sens plus favorable aux travailleurs et à la lutte contre la fraude et son contournement.

Certaines dispositions visant à une plus grande libéralisation du marché (modification des règles de cabotage) et la mise en place d'un seuil de déclenchement pour le détachement (à partir du 3ème jour) apparaissent comme des risques majeurs de fragilisation des composantes nationales du secteur.

 

Vous avez une question ? Appelez-nous

0607119071